• "La Valise"

    "La Valise""La Valise"

     

     

    Projection de vidéos au bar-restaurant “La Valise”.

    La réalisation et les moyens:

    L’association a souhaité réaliser une manifestation OFF de « La nuit blanche » de Paris le 2 octobre 2010. Nous cherchions alors un lieu pour pouvoir présenter nos travaux. Nous avons pensé à la rue ou à des cours d’immeuble, mais étant donné que nous n’avions pas fait des demandes d’autorisation, nous avons préféré répondre à une proposition d’un privé. Un bar-restaurant situé boulevard Diderot nous a proposé d’investir son lieu pour faire un projet à cette occasion.

    Le choix du lieu :

    Le bar-restaurant se situait près de nombreuses prestigieuses galeries, et nous permettait ainsi une bonne visibilité stratégique. Les murs de « La Valise » sont recouverts de grands miroirs, nous avons alors décidé de couvrir un mur d’un écran de projection pour présenter une série de vidéo de chacun d’entre nous. La clientèle du bar-restaurant nous assurait ainsi une bonne visibilité.

    Description du projet :

    Chaque personne de l’association travaille personnellement et a un médium de prédilection différent. Mais nous avons constaté que nous utilisons tous la vidéo à des fins parfois différents et nous souhaitions confrontée la diversité de nos travaux sur un même support, le DVD et la projection. Nous avons réaliser un écran de projection avec du tissu et deux tasseaux de bois, un membre à prêter son vidéo-pojecteur et son ordinateur, nous n’avons pas encore les moyens d’avoir du matériel au sein de l’association.

    Au programme de cette soirée une projection de six films allant de l’animation, au reportage, en passant par des propositions plus expérimentales entre fiction et document, ou encore une proposition graphique énigmatique. Les spectateurs dînaient au rythme de ces propositions, enrichissant ainsi leur soirée.

    Bilan de la projection :

    Les clients étaient satisfaits de la soirée, il était parfois difficile de concilier l’ambiance d’un bar de soirée avec les propositions sonores que nous avions. Une fois de plus nous n’avons pas de moyens pour faire de la communication si ce n’est pas le biais d’internet, ce qui reste tout à fait réduis, le courrier, les affiches et flyers restant les moyens les plus efficaces. Par ailleurs, l’année prochaine nous projetons de demander les autorisations nécessaires pour faire une intervention dans l’espace public en nous donnant un thème commun, afin de faire une proposition trop éclectique donc assez hermétique au grand public.